Le conservatoire des aligotés

Après avoir obtenu en 1997 la reconnaissance en Appellation Village des vignes d’aligoté doré, les vignerons de l’appellation Bouzeron se mobilisent pour conserver leur patrimoine végétal : les vieilles vignes d’aligoté doré cultivées à Bouzeron représentent une diversité génétique au potentiel qualitatif particulièrement intéressant.

Le conservatoire du ou des aligotés de Bouzeron vise à mieux connaître ce cépage unique en Bourgogne en repérant , parmi les plus vieilles vignes du village, les ceps qui présentent les meilleures qualités et en les reproduisant.

Le cépage Aligoté résulte, d’après les analyses génétiques publiées, d’un croisement entre le Pinot et le Gouais B. Un premier travail de prospection sur la commune de Bouzeron a permis de visiter et repérer des ceps intéressants (formes, taille des grappes, maturité …) dans des vieilles parcelles âgées de 70 à 80 115 ans. Peu référencé jusqu’à ce jour, l’aligoté dit doré – petites grappes et petites baies, riches en sucre… – a été retrouvé principalement sur le versant exposé Nord de Bouzeron, « où l’aligoté murit moins vite. Ces ceps atteignent de bonnes maturités, dans des vieilles vignes plutôt saines », confie Jocelyn Dureuil, technicien du service Vignes & Vins à la Chambre d’Agriculture de Saône-et-Loire, qui accompagne les porteurs du projet.

La richesse génétique se trouve essentiellement dans les vieilles parcelles qui se rarifient du fait de leur renouvellement. En effet, « les pratiques de la pépinière ont changé au début des années 1960. Cette filière s’est professionnalisée et structurée, la réussite au greffage augmente et ainsi à partir d’un même cep le nombre de plants produit devient bien plus important. Les pépiniéristes proposent leurs sélections issues de peu de parcelles, alors qu’avant ils assemblaient le matériel confié par le viticulteur issu de sa sélection », complète le technicien.

A cette même période les travaux de sélection de la vigne ont débutés avec comme objectif d’assainir le vignoble des viroses graves qui étaient alors multipliés et dispersés par le greffage. Cépage moins rependu, l’Aligoté fut moins travaillé que les autres cépages bourguignons.

A partir des ceps sélectionnés à Bouzeron, l’objectif désormais est de refaire de la sélection. Des nouveaux individus diversifiés devraient être proposés aux vignerons à échéance 25 ans pour qu’ils puissent planter et replanter des vignes issues de ces vignes anciennes.

 

Prenons contact

Écrivez-nous via ce formulaire,
ou envoyez nous un e-mail à :
contact@bouzeron-vins.com

#


ODG Bouzeron,
Chez le Domaine de Villaine,
Président : Pierre de Benoist
71150 Bouzeron

Tél. : 03 85 91 20 50